Qui suis-je?

Jacques Pelletier, district # 10Marié depuis 55 ans, père de cinq enfants et grand-père de 7 petits-enfants, j’ai un attachement très profond pour cette belle région qu’est le Saguenay. Natif de Chicoutimi, résidant dans le district # 10 et ce depuis près de 40 ans, mon parcours professionnel m’a amené à devenir aussi citoyen d’Alma, de Roberval et de Saint-Félicien, pour des périodes de plus de quatre ans.

Compétences techniques, administratives et financières, expérience pertinente, disponibilité, dynamisme, ténacité, esprit analytique, à l’écoute des gens, soucieux du développement économique de la région, voilà ce qui me caractérise le mieux.

Pour plus de détails : Qui suis-je? – Jacques Pelletier

Pourquoi je me présente?

Un conseiller municipal ne peut se contenter de se présenter à titre de candidat qui sera là uniquement pour représenter ses électeurs. Membre à part entière d’un conseil municipal, il devra participer activement au développement, pris dans son sens large, de sa ville. Je veux faire partie, au conseil municipal, de tous ceux et celles qui souhaitent que cette ville fasse un examen en profondeur de ce qu’elle est, de sa gouvernance et de ce qu’elle veut être. Dans un contexte où aucun candidat à la mairie ne peut avoir la majorité au conseil, que valent leurs engagements? Le rôle des conseillers et leur vision de la ville sont d’autant plus importants.

Pour plus de détails : Pourquoi je me présente – Jacques Pelletier

Ma priorité : un lac à l’Épaule

Proposer aux autres membres du conseil municipal « un lac à l’Épaule » où chaque membre devra expliquer sa vision personnelle du devenir de cette ville en commençant par en identifier les forces et les faiblesses.  Cela nous permettra de constater si nous arrivons à un diagnostic différent. Souvent la mésentente entre les élus quant à l’état de la situation est la principale cause d’une confrontation sur les sujets à prioriser. Lors d’un autre « lac à l’Épaule » les moyens à prendre pour réaliser les priorités devront être abordés. La tâche est très lourde et ce dont je parle est un processus qui peut exiger plusieurs séances de travail se prolongeant sur plusieurs mois et le recours à des experts pour nous aider à y voir clair. Un moratoire sur toutes les actions ayant des conséquences à long terme devrait être décrété jusqu’à la conclusion de ce processus.

C’est ce que je propose pour ne pas s’engager dans un dialogue de sourds entre les membres du conseil municipal.

Un résumé de mon diagnostic personnel vous sera transmis au cours de la période électorale. En attendant vous pouvez consulter mon site Web ci-dessous.

Jacques Pelletier, Jacques Pelletier – Candidat dans le district 10 – Arrondissement Chicoutimi

3 septembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.