Un plan d’affaires pour les 20 prochaines années

Malgré les sujets controversés mentionnés dans les chroniques précédentes, la vie municipale doit suivre son cours. Après un règne de 16 ans de la même administration, il était plus qu’opportun de s’interroger à nouveau sur la vision de ce que sera la «Ville de Saguenay» dans les 15 ou 25 prochaines années. À ce propos, le gouvernement du Québec impose aux municipalités de maintenir[1] en vigueur en tout temps un schéma d’aménagement et de développement[2] (SAD) pour les municipalités régionales de comté (MRC). La Ville de Saguenay en est une. Ce document établit les lignes directrices de l’organisation physique du territoire.  «Il permet de coordonner les choix et les décisions qui touchent cette MRC, le gouvernement, ses ministères et ses mandataires. Le schéma est un document d’intention formulé et conçu de manière à faire ressortir une vision régionale du développement durable.»

Comme toutes les autres grandes villes au Québec, la Ville de Saguenay, à titre de MRC, n’a donc à s’occuper que de son seul territoire composé des sept municipalités qui ont fait l’objet de la fusion en 2001, ce qui limite passablement les intervenants et qui devrait permettre, théoriquement, une meilleure unité de pensée dans la préparation de ce schéma.

La démarche pour réaliser un schéma d’aménagement urbain correspond à peu près au processus de planification et de développement des affaires familier à tout entrepreneur, soit l’énoncé de sa vision, l’analyse de ses forces, de ses faiblesses, des opportunités et des menaces (FFPM) et enfin la définition de ses objectifs et des moyens pour les atteindre[3].

Le premier schéma d’aménagement[4] de la Ville de Saguenay est adopté le 18 décembre 2009 et est lui-même le schéma révisé de celui de l’ancienne MRC du Fjord-du-Saguenay entré en vigueur le 14 septembre 1989. C’est en automne 2018, soit moins d’un an après l’arrivée d’une nouvelle administration au conseil municipal de Saguenay, que s’amorce «un vaste exercice de révision[5], dans le but de bonifier ses documents de planification. Ce fut l’occasion de mettre à jour le portrait territorial et ses composantes, d’apporter des ajustements en regard des nouvelles tendances en aménagement du territoire, d’analyser et de valider les orientations et objectifs de la Ville en matière de planification, considérant les enjeux inhérents à la Ville de Saguenay aujourd’hui, en 2020. Ce fut aussi l’occasion d’arrimer la planification de Saguenay avec les nouvelles orientations gouvernementales en aménagement du territoire (OGAT)».

Ce document[6] de 254 pages (Schéma d’aménagement et de développement du territoire, SADR), adopté le 2 novembre 2020, fourmille d’intrants, c’est-à-dire de données statistiques, de figures, de tableaux et de cartes très détaillées qu’on peut qualifier de travail chirurgical. On s’attardera particulièrement sur les extrants et plus particulièrement sur la vision, les orientations et les affectations  du territoire.  Il s’agit, nous dit-on, de la première étape du processus en vue de son adoption finale.

Il va être très intéressant de voir si ce document révisé est une continuité du schéma précédent ou si nos élus en ont profité pour remettre en question la vision et les grandes orientations d’aménagement dont découlent par la suite toutes les affectations du territoire. Ce SADR devrait refléter le futur de la ville et, par conséquent, constitue le document le plus important qu’une ville peut concevoir.

En conséquence, les toutes prochaines chroniques porteront sur :

  • Une revue sommaire de l’histoire des sept anciennes municipalités (Chronique # 9)
  • La vision d’une nouvelle ville au moment de la fusion en 2001 (# 10)
  • La vision de ce que sera la ville en 2035 (#11)
  • Par où commencer? (# 12)

Le sujet est vaste et il nous a fallu faire des choix en tenant compte de l’information disponible  et des connaissances du chroniqueur. D’autres personnes, avec des expériences différentes devraient se manifester pour élargir le débat. Il est surprenant de constater que les médias ne donnent pas plus d’information à ce sujet.

Vous pouvez consulter le Quotidien :

C’est très bien de rapporter les propos des partis ou des collectifs mais ils devraient aller plus loin que cela pour sensibiliser la population et les intéresser à la chose politique.

————————————————————-

[1] Précisions sur l’état de la situation : https://www.mamh.gouv.qc.ca/amenagement-du-territoire/portrait-global-de-la-planification-regionale-et-metropolitaine/

[2] Guide, la prise de décision en urbanisme :  https://www.mamh.gouv.qc.ca/amenagement-du-territoire/guide-la-prise-de-decision-en-urbanisme/planification/schema-damenagement-et-de-developpement/

[3] https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/strategie-affaires-planification/definir-strategie/7-etapes-suivre-creer-plan-action-strategie-affaires

[4] Règlement VS-R-2010-62, préambule à l’adoption du schéma d’aménagement et de développement..

[5] Ville de Saguenay, Schéma d’aménagement et de développement révisé, SADR, page 0-4. Nous le désignerons dorénavant SADR.

[6] Ville de Saguenay, communiqué de presse diffusé le 2 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.