« Nous concentrer sur la relance économique de notre ville…tout mettre en œuvre pour permettre à notre monde de travailler ici, chez nous, et donner les bons outils à nos entrepreneurs afin qu’ils puissent se relever de cette difficile épreuve », écrit Mme Josée Néron; « Saguenay a besoin de se repenser et de refaire ses ancrages », déclare Mme Mireille Jean;  « Corriger le déficit démocratique au sein de la ville », commente Mme Johanne Simard; « où sont les projets audacieux et visionnaires qui nous permettront de nous distinguer dans l’économie de demain? » s’enflamme Mme Julie Dufour. Quant à moi vous connaissez ma position depuis 10 ans. Les chroniques que j’ai publiées jusqu’à maintenant sont très révélatrices de ma vision de la ville. Nous sommes en déficit démographique, la richesse foncière stagne. Il nous faut des soins qui ne sont pas que cosmétiques mais des soins chirurgicaux. Il faut remettre en question l’essence même de cette ville : entre autres, son périmètre hallucinant, la pertinence des arrondissements, la distribution des districts, son nom, son mode de développement économique, son transport urbain.

Il est heureux de constater que de plus en plus de candidates et, je présume, de candidats, désirent des changements. Je suis très optimiste  que ce brassage d’idées à partir de 7 novembre saura donner un nouvel élan à cette ville qui en a bien besoin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.