Le vrai centre-ville est à Chicoutimi

Au lieu des cinq centres-villes actuels[1], le SADR nous apprend que la ville a retenu trois « centres-villes d’arrondissements » soit ceux de Chicoutimi, Jonquière et La Baie. Comment une ville peut-elle avoir plus d’un centre-ville? Comment peut-on diriger les visiteurs qui arrivent dans la région? Est-ce volontaire? Sherbrooke, Gatineau, Laval, Trois-Rivières, Longueuil, Québec et Montréal n’ont qu’un centre-ville.

Pour identifier ces trois « centres-villes », voici les onze critères[2] de centralité retenus au SADR (l’espace me manque pour vous en donner chaque définition): « Connectivité, densité, rapport à la rue, mixité des activités, diversité des commerces, présence d’administrations publiques, emploi dans les services, marchabilité, accessibilité en transport en commun, valeur historique, lieu de rencontre ». Quel stratagème a-t-on utilisé pour justifier trois « centres-villes » sur cette base? Tout simplement en divisant le territoire en trois secteurs et en ajoutant, au mot « centre-ville », le mot « arrondissement » pour justifier cette décision. Prise comme une seule entité, il est évident que le centre-ville de Saguenay est à Chicoutimi, plus précisément l’axe basse-ville à Talbot. Il a fallu encore une fois diluer le terme pour satisfaire tout le monde et son père. Nous nous sommes fusionnés ou pas?

Nombre d'emplois dans les 10 principaux pôlesIl suffit de prendre connaissance du nombre d’emplois[3] dans les dix pôles les plus importants pour s’en convaincre. Ces pôles totalisent plus de 60% des 69 000 emplois dans cette ville. À eux seuls, les secteurs basse-ville et Talbot à Chicoutimi représentent plus de 60% des emplois tant dans les commerces que les services. Tous comprennent que les activités industrielles ne font pas partie des critères pour le choix d’un centre-ville; elles sont mêmes à éviter.

Dans leur schéma d’aménagement, certaines villes accordent une grande importance au développement de leur centre-ville pour lequel elles ont des programmes particuliers. Voici trois villes qui ont des caractéristiques démographiques similaires à ceux de Saguenay:

  • Gatineau[4] ; « Le succès de la mise en valeur et de la revitalisation urbaine du centre-ville repose sur la mobilisation et l’engagement soutenu de tous les acteurs. L’aboutissement de cette vaste opération contribuera à faire du centre-ville la fierté de tous les Gatinois ». Leur centre-ville est à Hull et non dans l’ancien secteur de Gatineau en utilisant les mêmes critères qu’à Saguenay. Personne ne remet cela en question.
  • Laval[5] a choisi le secteur de Chomedey malgré le développement commercial très important le long des autoroutes 13 et 15. Laval vise la complémentarité entre le centre-ville (Chomedey) et les pôles de quartiers. Tout en reconnaissant le caractère multipolaire du territoire par la consolidation des pôles de quartier, un de leurs objectifs est de créer un centre-ville multifonctionnel, attractif et performant.
  • Sherbrooke[6], quant à elle, vise à « soutenir le commerce dans la poursuite des efforts de redéveloppement du centre-ville ainsi que l’élaboration de plans d’actions visant à dynamiser certaines artères et zones commerciales ». « La Ville de Sherbrooke[7] a adopté un règlement de contrôle intérimaire exigeant que les immeubles comprenant des services publics administratifs totalisant 750 mètres carrés et plus de superficie de plancher se localisent au centre-ville …le Gouvernement du Québec incite fortement les villes à aller dans ce sens. Le secteur commercial présente un besoin de structuration à l’échelle du territoire de la ville de Sherbrooke, de façon à préciser les vocations respectives des artères et pôles commerciaux et à favoriser leur dynamisation ».

Ces villes ne craignent pas de de se remettre en cause et de viser des solutions gagnantes pour les prochaines générations.

Pensons-y donc sérieusement avant de consacrer trois centres-villes.

…À moins que le concept « centre-ville » ne soit dépassé, ce qui ne semble pas être le cas dans les autres villes au Québec.

—————————————————–

[1] Centres-villes de Saguenay, https://cvs.saguenay.ca/

[2] SADR, Saguenay, Tableau 3-1 Les 11 critères de centralité, page 3-7

[3] SADR, Saguenay, pages 128-132

[4] SADR, Gatineau, programme particulier d’urbanisme, page 52

[5] SADR, Laval, résumé, page 8

[6] SADR, Sherbrooke, page 14

[7] Idem, page 17

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.