Un outil indispensable s’il est réalisable

Plusieurs des décisions des élus municipaux ont un impact permanent ou à tout le moins sur plusieurs décennies, que ce soit, par exemple, la localisation des principaux axes routiers ou des parcs industriels, ou les choix des secteurs clefs de développement. C’est pour cette raison que la préparation d’un plan d’aménagement prend toute son importance, en autant que les élus y croient et qu’ils s’entendent sur une vision commune, à moyen et long termes, de cette ville. Bien qu’il soit très important de consulter la population pour connaître ses besoins, la complexité de la démarche ne permet pas une consultation citoyenne vraiment participative, c’est-à-dire de les intégrer directement au processus décisionnel d’identification des actions à privilégier pour y parvenir.

Dans l’ensemble, la démarche de révision du schéma d’aménagement semble se comparer à celle des autres villes. Portons notre attention sur l’énoncé de vision de la Ville de Saguenay en 2010 et comparons-là à celui de 2020 d’autres villes :

2010 – « Saguenay à l’avant-garde de l’économie québécoise au cœur d’un immense parc naturel ».

« Leader reconnu de la recherche et de l’enseignement en technologies appliquées, dans les domaines de l’énergie, de l’aluminium et de la gestion et l’exploitation de la forêt boréale…un rôle de plus en plus stratégique en génomique et dans les sciences biomédicales…accroît son positionnement stratégique au soutien des opérations de la défense nationale. Forte de ce positionnement, Saguenay veut contribuer à la prospérité et au bien-être de sa population. »

2020 – « Saguenay 2035, l’attractivité naturelle de la vitalité urbaine »

« Au cœur d’un immense parc naturel… Saguenay rayonne par le dynamisme de sa population et la force de son économie… chef de file dans l’économie du savoir… Saguenay se développe de façon responsable et durable…La population de Saguenay participe…La synergie entre ses milieux de vie renforce son caractère de ville exceptionnelle et recherchée. »

Les mots changent mais l’esprit est pareil, tout en focalisant davantage sur l’économie du savoir. Saguenay nous propose tout de même une vision plus modeste quant à son développement économique, tout en étant plus explicite quant à la participation citoyenne et à son développement durable.

Qu’est-ce que certaines autres villes comparables énoncent dans leur dernier SADR?

« Trois-Rivières, Carrefour d’histoire et d’innovation rayonne, par sa qualité de vie »

« …vitalité du centre-ville…économie diversifiée et innovante…volonté de conserver la contribution des écosystèmes…ensemble cohérent et diversifié pour les espaces urbanisés. »

« Lévis, ville moderne et proactive »

« …près de sa population, offrant un milieu de vie de grande qualité favorisant l’ouverture, la coopération et l’engagement de sa communauté et misant sur un juste équilibre entre son dynamisme économique, sa vitalité sociale ainsi que la qualité de son environnement. »

« Sherbrooke, ville universitaire, à échelle humaine »

« …respectueuse de l’environnement dont le dynamisme économique est un modèle de référence au point de vue international. »

« Gatineau, une source de fierté et un modèle de collectivité viable! »

« …riche de son caractère francophone et de sa diversité culturelle, sociale et économique…constitue un pôle économique incontournable…s’impose par ses qualités de ville de calibre international et par le modèle de collectivité viable incomparable qu’elle propose… Ville verte par excellence, Gatineau est sise dans un décor naturel. »

Les slogans (en gras), excusez-moi, les énoncés de leur vision sont quelque peu différents mais dans l’ensemble, si on se fie aux quelques extraits qui suivent leurs énoncés, toutes ces villes ont beaucoup d’aspirations communes : vitalité sociale et économique, qualité de vie et de leur environnement, dynamisme économique. À vous de décider lesquels de ces énoncés sont les plus compréhensibles et les plus accrocheurs!

Il est évident qu’il faudra aller au-delà d’un énoncé pour

comprendre comment cela se traduit concrètement.

 Jacques Pelletier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.