En juin 2019, un collectif appuyé par plus de 600 personnes ont transmis une requête aux élus municipaux pour la création d’une commission indépendante pour réfléchir à nouveau sur le nom de la ville.  

Cliquer ici pour la version intégrale de cette requête.

Le nom de la ville: Requête au conseil de la Ville de Saguenay                    

Les faits invoqués sont les suivants :

  • Considérant que le processus utilisé, lors de la consultation populaire, tenue en avril 2002, n’a pas permis à la population et aux décideurs d’avoir accès à une information complète et objective sur l’importance des noms de ville en présence et à un processus démocratique adéquat en pareille circonstance;
  • Considérant que les villes fusionnées au Québec en 1975 et en 2002 ont toutes conservé le nom d’une des villes fusionnées, sauf celle de Saguenay;
  • Considérant que les noms des municipalités fusionnés, dont certains sont de souche des Premières Nations, ont des caractéristiques historiques, culturelles et géographiques qui font que l’un de ces noms, aurait dû identifier la nouvelle ville et que ces noms font partie du patrimoine culturel du Québec;
  • Considérant que le nom de la Ville est un atout majeur pour son développement socioéconomique;
  • Considérant que le conseil de ville peut, en toute légitimité et légalité, revenir sur le sujet, en utilisant, cette fois-ci, des procédures reconnues, objectives et impartiales, pour le choix d’un nom pour les villes fusionnées;
  • Considérant que le décret gouvernemental créant la Ville de Saguenay prévoit, à l’article 1, que «le ministre des Affaires municipales et de la Métropole peut, à la demande du conseil de la ville, changer le nom de celle-ci» et que cet article est toujours en vigueur;

En conséquence de ce qui précède :

Je, soussigné, propose au conseil municipal de la Ville de Saguenay d’instituer, dans un délai raisonnable, une commission indépendante et impartiale qui aura comme mandat principal de reprendre le processus pour le choix du nom de la ville fusionnée en 2002.

À titre indicatif, nous suggérons que cette commission, sans s’y limiter:

  • réalise son mandat dans le respect des règles et prérogatives habituelles et reconnues par les instances gouvernementales dans une telle démarche municipale;
  • soit formée de personnes compétentes en la matière et issues de plusieurs domaines;
  • consulte, reçoive, rende publics et analyse, à partir de critères objectifs, les avis et les mémoires des associations et des citoyens, en tenant compte, sur une base comparative, des caractéristiques historiques, culturelles, toponymiques, patrimoniales, archéologiques et géographiques des noms de ville proposés;
  • transmette au conseil de ville et rende public son rapport et ses recommandations, sur tous les sujets transmis et débattus à la commission;

Nous proposons que le conseil de ville analyse les conclusions du rapport et décide des suites à donner à ce dossier en prenant position pour une appellation, pour le nom de la ville, motivée et appuyée sur les recommandations de la commission, d’en informer la population et, s’il y a lieu de changer le nom, de faire la démarche auprès du ministre des Affaires municipales telle que prévue à l’article 1 du décret gouvernemental.

7 réponses pour “Adresse au collectif pour une commission pour le nom”

  • Pour moi , un bon rappel du contenu de cette requête.
    Surtout pas de recommandation en faveur d’une nouvelle consultation qui risquerait fort de nous ramener dans cette ornière.

  • Je suis native de Jonquière, Arvida. Je suis pour le nom de CHICOUTIMI.
    LE NOM DE SAGUENAY EST TROP VASTE NOUS NOUS RECONNAISSONS PAS.
    LE NOM DE CHICOUTIMI A BEAUCOUP DE CLASSE DE GRANDEUR ET D’HISTOIRE.

    • N’oublions pas que la requête porte sur la formation d’une commission indépendante. C’est cette commission qui doit répondre à la question du nom le plus approprié pour cette ville en se basant sur des critères objectifs et non sur l’esprit de clocher. Le collectif s’est engagé à respecter le choix de la commission.

  • Bonjour . j’ai lu avec attention la proposition de la commission sur le nom de Saguenay lequel pourrait redevenir celui de Chicoutimi. Je ne suis pas trop concerné par cette affaire car je suis un ancien Saguenéen. Les gens sont fiers de leur lieu de naissance et ils ne veulent pas se faire dire qu’ils demeurent à Chicoutimi ( SECTEUR KÉNOGAMI , ou le nom du patelin qu’ils habitaient avant la fusion tout en faisant toujours suivre du mot secteur, car, un secteur n’est pas un endroit où vivre, mais Jonquière ou port-Alfred, oui bien sur. À Montréal malgré la fusion les villes ont conservé leur nom respectif. Je pense que c’est une des raisons qui avait motivé le nom de Saguenay à l’époque de la fusion, et malgré des réticences ce beau nom représente tout le monde . À mon avis conserver le nom de Saguenay recevait l’assentiment de la majorité.

  • Je suis une autochtone urbaine car mes ancêtres Malécites sont venus travailler à Chicoutimi pour la compagnie Price. Ils sont enterrés à Chicoutimi. Mon père a été à l’orphelinat avec un frère et une sœur qui, elle même est morte à cet endroit mais n’avons jamais vu de sépulture à son nom; ce fût la plus grande tristesse de sa vie. Pour nous, ma famille et moi, avons toujours su que le nom de Chicoutimi est autochtone et les magouilles politiques vont nous rendre ce nom qui existe depuis plusieurs centaines d’années. Allons-nous tout nous enlever, mon âme pleure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.